Automne

L’automne, ses couleurs chatoyantes et son été indien ne doivent pas nous faire oublier que dans quelques semaines ou peut-être moins, les prémices de l’hiver feront déjà leur apparition. Nos maisons et appartements sont-ils prêts pour affronter le retour du froid et d’une météo moins clémente ?

Voilà une sélection de conseils à suivre pour bien finir l’année :

INTERIEUR :

Entretien installation chauffage :
S’il y a lieu ou si cela n’est pas déjà fait, faire venir un contrôleur du système de chauffage afin de procéder à sa mise au point. Si une chaudière à gaz se contente d’un entretien tous les deux ans, celui des chaudières au mazout doit se faire chaque année. Purger les radiateurs.

Déclenchement du chauffage durant les heures les plus chaudes de la journée.:L’automne, les matins sont souvent froids mais la température grimpe rapidement dans la journée, ce qui rend le chauffage inutile. Programmer un horaire « automne » et si rapidement, il devait faire plus froid, il suffira de remettre le chauffage en route manuellement.

Fenêtres:
A l’entre-saison lorsque le chauffage est interrompu les fenêtres et les impostes peuvent encore rester ouvertes aux heures les plus chaudes de la journée.
 

Réglage du chauffage

C'est la mesure la plus efficace pour réduire la consommation sans investissement. Vous pouvez économiser jusqu’à 10% d'énergie uniquement en appliquant les points suivants :

  •  programmer les régimes jour/nuit pour les températures de l'eau de chauffage et de l'eau chaude sanitaire
  •  adapter la vitesse des pompes de circulation (ainsi que leurs horaires de marche)
  •  les heures auxquelles le chauffage change de régime jour-nuit (en fonction des jours de la semaine);
  •  l'importante "courbe de chauffe" qui détermine les réactions du chauffage en fonction des évolutions de la température extérieure.

Adapter les températures de chaque pièce à leur usage
Le confort thermique est très subjectif. Certaines personnes sont à l’aise à 19 degrés, tandis que d’autres préfèrent quelques degrés de plus. Mais il faut savoir qu'en réduisant la température ambiante d’un seul degré, on peut économiser jusqu'à 7% d'énergie.
 

Les températures recommandées pour les différentes pièces sont les suivantes:

  •  Séjour: 20-21°C (vanne thermostatique sur la position 3-4)
  •  Cuisine: 20°C (vanne sur 3)
  •  Salle de bains: 22°C (vanne sur 4)
  •  Chambre à coucher: 18°C (vanne sur 2-3)
  •  Couloir, hall d'entrée: 17°C (vanne sur 2)
  •  Pièce rarement occupée: 14-16°C (vanne sur 1)

Si vous ressentez une sensation de froid à ces températures, il y a plusieurs causes possibles: l'humidité ambiante est élevée; la pièce a des surfaces très froides (baie vitrée, mur); on est trop peu habillé (!)

Si on dort avec la fenêtre ouverte, ne pas oublier de fermer le robinet du radiateur avant d'aller au lit.

En cas d’absence pour plusieurs jours, on fermera les radiateurs ou on réduira la vanne thermostatique jusqu'à la limite de protection contre le gel, marquée d'une étoile. Si on peut régler soi-même le chauffage, on le mettra en position "vacances" (si l'option existe), ou en régime "nuit".


Problèmes de condensation et circulation d’air:
La condensation trahit un taux d’humidité trop élevé ou une circulation d’air insuffisante. Pour remédier aux désagréments tels que givrage des vitres, accumulations d’eau et moisissures, appliquer les conseils suivants:

  •  Enlever les moustiquaires à l’intérieur des fenêtres si vous en avez. Elles retiennent l’humidité et empêchent la chaleur d’atteindre le vitrage.
  •  Les tringles et rideaux doivent être fixés de 5 à 7 cm du mur pour que l’air chaud circule derrière. Ne pas mettre de rideaux devant les radiateurs.
  •  La nuit fermer stores et volets. Par contre la journée les ouvrir afin que la lumière traverse les vitrages. La pièce inondée du rayonnement (infrarouge invisible) se réchauffe par effet de serre. Si vos radiateurs sont munis d’une vanne thermostatique, la vanne réagira automatiquement à cet apport gratuit de chaleur et déclenchera le radiateur.
  •  Si vous avez des garde-robes donnant sur un mur extérieur, laissez 2,5 cm entre les vêtements et la paroi froide pour faciliter le passage de l’air ambiant.


EXERIEUR :

Toitures et gouttières :
contrôler la couverture du toit, les armatures métalliques, puits de lumière, joints d’étanchéité. Enlever feuilles et débris et, dans le cas d’un toit plat, vérifier la crépine qui le protège.

Fenêtres :
débarrasser les puits de fenêtres (fentes) de tout déchet pouvant nuire au drainage.

Inspecter la fondation de la maison ou de l’immeuble. Colmater les fissures dans le béton pour prévenir toute infiltration d’eau. Au besoin correction de la pente autour du bâtiment.

Si vous disposez d’une thermopompe, enlevez la végétation envahissante autour de la celle-ci Assurez-vous que l’appareil est stable et que rien ne gêne son alimentation d’air. Après 5 ans, son fonctionnement devrait être vérifié chaque année par un spécialiste.

Alentours maison :
les fissures et nids-de-poules dans l’asphalte doivent être réparés pour prévenir les infiltrations d’eau lors des cycles de gel/dégel.

Feuilles mortes :
les ramasser au fur et à mesure afin d’éviter qu’elles volent et aillent boucher des écoulements divers.

Protection des plantes :
dès l’annonce des premiers gels (pas avant), installer les protections hivernales sur les plantes, arbustes et arbres.

Tuyaux d’arrosage :
les débrancher, vider et ranger. Couper l’alimentation d’eau aux robinets extérieures de la maison. Ainsi ils ne seront pas vulnérables au gel.

Cabanon de jardin :
sortir tous les produits (engrais, peintures, etc.) susceptibles d’être altérés par le froid.

Luminaires extérieurs :
protection ou remplacement des ampoules.